Etudes Mode

La France a toujours attiré de nombreux jeunes désireux d’exceller dans le domaine de la mode, de la beauté et du stylisme. Si les profils d’autodidactes font rêver, il est aujourd’hui de plus en plus difficile d’avoir accès au milieu sans être passé par une école.

Précisez votre recherche


Secteur d’activité

Le secteur de la mode et du stylisme a toujours fait rêver nombre de jeunes passionnés, inspirés par les grandes carrières de Coco Chanel, de Christian Dior, d’Agnès b., ou encore de Pierre Cardin. Mais derrière ces grands noms se trouve un monde enfoui sous les paillettes et les projecteurs.

Le stylisme de mode consiste en la création de vêtements, de chaussures, de sacs, d’accessoires, destinés à une multitude de publics. Ce domaine d’activité est d’autant plus varié qu’il nécessite de monter des collections, d’imaginer, de dessiner, de créer des lignes et de nouveaux modèles.

Toujours à la recherche de l’innovation, de nouveaux tissus, de nouvelles matières, les créateurs de mode jouent avec les couleurs, les tissus et les formes en explorant les tendances d’hier pour construire celles de demain.

Bien que la haute couture soit mise en avant et attraie majoritairement les jeunes recrues, beaucoup sont menés à travailler pour le prêt à porter, dans l’artisanat, ou encore pour les costumes scéniques. Et cette pluralité de fonctions et de spécialités nécessite de nombreux diplômes pour y arriver.

L’esthétique et la coiffure sont deux domaines des soins du corps et des cheveux. Nombreux sont les maquilleurs ou les coiffeurs qui se plaisent à dépasser les codes et conventions établis pour entrer dans le domaine de l’art.

Diplômes

Les jeunes recrues peuvent se tourner vers le milieu de la mode dès le CAP, le BAC Pro ou le DMA (Brevet des métiers de l’art). Voici une liste des autres diplômes accessibles :

  • BAC STD2A (Science et technologie du design et des arts appliqués) : il permet aux étudiants d’acquérir un niveau technique suffisant à la poursuite d’études supérieures.
  • MANAA (Mise à niveau en arts appliqués) : il s’agit d’une année de mise à niveau destinée aux étudiants ne provenant pas d’un BAC spécialisé en arts.
  • BTS esthétique-cosmétique : permet non seulement de se perfectionner dans le domaine des soins, mais aussi d’approcher le domaine de la création.
  • BTS design de mode : formation en 2 ans qui permet aux jeunes de travailler sur l’ensemble des étapes de production d’un produit.
  • BTS métiers de la mode : formation en deux ans durant laquelle les étudiants choisissent entre les options « vêtement » ou « chaussure maroquinerie ».
  • DMA (Diplôme des métiers de l’art) arts textiles ou costumier réalisateur : de niveau BAC+2, ces formations permettent aux étudiants d’acquérir la maîtrise des outils traditionnels et d’entrer rapidement sur le marché du travail.
  • Licences professionnelles habillement, mode et textile : de niveau BAC+3, il offre une formation professionnelle accessible à partir d’un BAC+2.
  • DSAA (Diplôme Supérieur en Arts Appliqués) mode-environnement : les étudiants y ont accès à la sortie d’un diplôme de niveau III et suivent une formation généraliste sur l’ensemble des domaines de la mode et de l’environnement.
  • Diplôme école nationale des arts décoratifs (ENSAD) en spécialité design vêtement : reconnu au grade de master.

A côté de ces diplômes d’Etat existent de nombreux diplômes privés, propres à chacune des écoles spécialisées.

Types d’écoles

Les étudiants peuvent commencer à se former au sein des lycées, qui dispensent les premiers enseignements. Ils peuvent par la suite faire appel aux écoles publiques, qui sont les plus réputées et apportent un excellent niveau, ou vers les écoles privées dont les prix varient autant que les diplômes décernés ou que la reconnaissance par le milieu professionnel.

L’université française propose également des cursus de mode, comme Lyon II Université de la Mode, qui propose des cursus mixant création, communication et marketing.

Métiers

Si certains travaillent pour les grands noms de la mode, la majorité des professionnels exercent pour le prêt à porter. Il est très difficile d’accéder aux meilleurs places, mais il existe de nombreux métiers, qui s’ils ne sont pas au-devant de la scène n’en sont pas moins passionnants.

  • Responsable de collection textile : il coordonne le travail entre le studio et l’atelier, et ce de la conception du produit jusqu’à sa présentation. Il veille au respect du style défini par le créateur.
  • Maquilleur : il travaille pour les industries de la mode, des médias, du cinéma, du théâtre, de la photo ou de la beauté et maquille les personnes (le plus naturellement possible ou pour les effets spéciaux).
  • Coiffeur : s’occupent des shampoings, coupes, brushing, couleurs, etc…pour diverses industries.
  • Styliste de mode : le styliste dessine les modèles, choisit les tissus et assure le suivi de fabrication de l’ensemble d’une collection.
  • Chef de produit : il est celui qui prend la décision de mettre en place une nouvelle collection, qui prend en charge l’aspect financier, qui calcule les coûts, choisit le lieu de production, etc…

Dynamisme du secteur

A travers le monde, il existe un véritable engouement pour le luxe et la mode française. Le secteur de la maroquinerie notamment se porte particulièrement bien. Ce secteur est en constante évolution et les stylistes sont en perpétuelle recherche de nouvelles tendances et innovations.

Cette industrie, certes mondialisée, continue cependant à embaucher en France.

Ce sont les petits magasins qui subissent le plus le poids des restrictions des ménages et qui ont plus de mal à s’en sortir.

Qualités nécessaires

Pour travailler dans la mode, de nombreuses qualités sont nécessaires. Exercer dans le milieu n’est pas toujours évident et il faut avoir une forte personnalité, être capable d’appuyer ses choix personnels, sans pour autant les imposer au reste de l’équipe.

Il faut avoir un bon coup de crayon, être créatif et novateur, pour trouver les nouvelles couleurs ou matières et être capable de proposer un projet correct. La minutie est une vertu essentielle, puisqu’il faut de la patience et une attention sans borne pour travailler un vêtement. 

Le professionnel doit constamment se tenir au courant de l’actualité liée au monde de la mode, suivre les courants et les tendances qui ne cessent d’évoluer.

Si un nombre restreint est invité aux 4 coins du monde pour présenter leurs collections, les professionnels sont tous menés à travailler de jour comme de nuit à l’approche des grands événements, tels que les fashion week. Il s’agit d’une activité prenante, pour laquelle il faut être passionné.

Enfin, il doit savoir jouer de son potentiel relationnel, se créer un conserver un réseau de contacts, avec les journalistes et les communicants, pour se porter au-devant de la scène.

Pour aller plus loin :

Écoles et formations Mode

Ci-contre, la liste complète des écoles proposant des formations dans la filière Mode.

Référencer une école

Votre établissement n'est pas référencé dans notre annuaire ?

Ajouter une école