Etudes Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie

Les secteurs de la joaillerie, de la bijouterie et de l’horlogerie attirent trop peu de jeunes au regard du nombre d’emplois à pourvoir. Reconnue pour son excellence en ces domaines, la France manque aujourd’hui cruellement de professionnels.


Secteur d’activité

Les pièces de luxe sont créées par les artisans d’art en pièces uniques ou en petites séries. Pour les confectionner, les professionnels s’inspirent des tendances existantes, ou participent directement à l’invention de nouveaux styles. Les objets qu’ils conçoivent sont d’ailleurs de véritables vecteurs de modes.

Les artisans d’art travaillent au milieu de matériaux nobles et précieux, qui attirent l’œil des acheteurs. De par l’onirisme que développent les montres et bijoux de luxe, les professionnels doivent rester très précis et n’ont pas droit à l’erreur. Ils travaillent sur des objets considérés parfois comme de véritables œuvres d’art.

La bijouterie traditionnelle travaille la platine, l’or, l’argent ainsi que les pierres  précieuses et les diamants, alors que l’horlogerie mélange aspect technique et esthétique.

La formation professionnelle est essentielle à ces métiers de tradition, qui évoluent tout de même au gré des logiciels informatiques. A titre d’exemple, un bijoutier doit d’abord présenter une maquette de son bijou sur ordinateur à son client avant de commencer à le créer matériellement.

Diplôme

Bien que chaque formation en artisanat de luxe soit professionnalisante, les diplômés poursuivent de plus en plus leurs études. Ils ont le choix entre divers cursus.

  • CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) : Il s’agit d’un premier niveau de qualification (permettant d’accéder au titre d’ouvrier qualifié) dans un domaine d’activité précis. Il s’obtient en 2 ans après la classe de troisième. Les étudiants peuvent choisir les filières « arts et techniques de la bijouterie », « lapidaire option diamant », « horlogerie » ou encore « orfèvrerie ».
  • Bac Pro : il forme les étudiants de la seconde à la terminale dans un secteur d’activité précis. La formation se termine en même temps que l’obtention du baccalauréat.
  • BMA (Brevet des métiers d’art) « art du bijou » ou « horlogerie » : ce diplôme équivalent au BAC s’obtient en 2 ans et est accessible dès l’obtention d’un CAP dans le même secteur d’activité.
  • DMA : (Diplôme des métiers d’art) option « art du bijou et du joyau », « horlogerie » : diplôme de niveau BAC+2 dispensant des enseignements généraux, artistiques et professionnels.
  • BTS Conception et Industrialisation en Microtechnique : de niveau BAC+2, ce diplôme permet notamment de se spécialiser dans l’horlogerie.

Ecoles

Les jeunes recrues de l’artisanat d’art peuvent se tourner vers divers types d’établissements.
Certains commencent par les lycées professionnels, privés ou publics pour obtenir les diplômes de niveau BAC.

Ils peuvent également se tourner vers les centres de formation des apprentis (CFA) qui leur permettent d’alterner les cours généraux et théoriques avec la pratique professionnelle en entreprise. Accompagnés d’un maître d’apprentissage, ils acquièrent rapidement l’ensemble des connaissances techniques.

Il existe également des écoles publiques ou privées délivrant des enseignements aux métiers d’artisanat de luxe.

Dynamisme du secteur

L’artisanat de luxe est un secteur qui manque de professionnels et qui de ce fait ne demande que de jeunes passionnés à embaucher. Beaucoup d’étudiants ne sont même pas au courant de l’existence de ces métiers, alors qu’ils représentent un bon pari sur l’avenir.

La France exporte énormément de produits de luxe et reste le berceau de ce secteur. Elle ne cesse d’innover en matière de formes, de matériaux et de couleurs et le made in France continue de faire vendre.

Métiers

De par leur pénurie, les artisans de luxe sont recherchés dans l’hexagone. Ils travaillent pour les grandes maisons en tant que sous-traitants ou sont indépendants. Ils peuvent travailler sur une même pièce durant des semaines, voire des mois.

  • Bijoutier-joaillier : il conçoit, créé ou répare des bijoux, traite les pierres précieuses mais aussi les montures métalliques.
  • Horloger : il construit ou répare les montres et horloges rapportées par ses clients.

Qualités nécessaires

Pour devenir artisan en horlogerie ou bijouterie – joaillerie, il faut être un véritable passionné du luxe et des beaux objets. Ils ont le respect des matériaux avec lesquels ils travaillent, sont perfectionnistes. Ces objets de qualité doivent en effet tenir leurs promesses aux clients qui les achètent, et pour cette raison les artisans doivent être méticuleux lors de leur création ou de leur réparation.

Enfin, ces professionnels doivent être motivés, avoir envie de faire part de leurs créations avec leur public. Ils ont parfois des horaires décalées lors des demandes de création pour de grandes marques et doivent pouvoir s’adapter

Écoles et formations Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie

Ci-contre, la liste complète des écoles proposant des formations dans la filière Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie.

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Aquitaine

Nom de l'école Statut Ville Alternance
Université Bordeaux 4 Montesquieu public Pessac
Kedge Campus Bordeaux privé Talence possible

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Centre

Nom de l'école Statut Ville Alternance
Lycée des Métiers Jean Guéhenno - Saint-Amand-Montrond public Saint-amand-montrond

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Franche-Comté

Nom de l'école Statut Ville Alternance
Lycée Edgar Faure - Morteau public Morteau

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Ile de France

Nom de l'école Statut Ville Alternance
ESITC Cachan privé Cachan
Université Paris Ouest Nanterre La Défense 10 public Nanterre
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne public Paris
Ecole Boulle - Paris public Paris
Olivier de Serres public Paris
CFA de la bijouterie joaillerie - Paris privé Paris
Ecole privée de la bijouterie joaillerie - Paris privé Paris
BJO Formation Paris privé Paris
ESI - Ecole Supérieure de l'Immobilier privé Paris La Défense possible

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Midi-Pyrénées

Nom de l'école Statut Ville Alternance
Lycée professionnel Clément de Pémille - Graulhet public Graulhet

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Pays de la Loire

Nom de l'école Statut Ville Alternance
CFA de la CCI du Maine et Loire - Etablissements d'Angers, Cholet et Saumur public Angers possible

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Provence-Alpes-Cote d'Azur

Nom de l'école Statut Ville Alternance
Lycée professionnel Léonard de Vinci - Marseille public Marseille 7e
Lycée des métiers d'art et de la mécanique de précision Pasteur - Nice public Nice

Bijouterie, orfèvrerie et horlogerie Rhone-Alpes

Nom de l'école Statut Ville Alternance
CFA de la SEPR - Lyon privé Lyon
Lycée professionnel de la SEPR - Lyon privé Lyon
Lycée professionnel Amblard - Valence public Valence

Référencer une école

Votre établissement n'est pas référencé dans notre annuaire ?

Ajouter une école